Etats généraux du documentaire / Entretien avec Christophe Postic

Christophe Postic, co-directeur artistique des Etats généraux de Lussas nous a accordé un entretien, dans lequel il dégage les lignes spécifiques que le festival cherche à dégager : singularité des formes cinématographiques et ancrage territorial coucourent ainsi à engager des expériences de cinéma tout à fait singulières.


Lire la suite
De la nourriture pour les lions / Entretien avec Nadav Lapid

Entretien avec le réalisateur Nadav Lapid dont le dernier film, L'Institutrice, est sorti récemment sur nos écrans.


Lire la suite
Fellini en Équateur

Lucas Taillefer est programmateur au cinéma Ochoymedio à Quito et pour le Festival Eurocine 2014 (Équateur). Il évoque la situation du cinéma en Equateur, du point de vue de ses formes, de sa production et de sa diffusion et de son cheminement possible, ouvert par la création d'un CNC il y a 6 ans.


Lire la suite
Entretien avec Blaise Othnin-Girard

Blaise Othin-Girard évoque le processus de réalisation de son film Michel ou 9 jours dans la vie d’un ho, découvert à Lussas cette année, qui s’inscrit dans la continuité d’un travail sur le milieu de l’enfermement psychiatrique commencé il y a plus de 25 ans, et qui est le dernier fruit d’un effort pour mettre en place une forme d’épure cinématographique. Vous pouvez également lire le texte que nous avons consacré à ce film ici-même.


Lire la suite
Un film événement - Entretien avec César Vayssié

Les deux dates au festival Week-end international à la Cité étaient l’occasion très attendue d’une première présentation publique d’un travail entamé en 2012. La veille, l’ensemble des équipes artistiques, techniques et administratives du Théâtre de la Cité Internationale votait la grève, manifestant ainsi le refus d’une précarisation générale de l’emploi, au delà du régime spécifique de l’intermittence. C’est la voix étouffée d’émotion que César Vayssié monte sur le plateau de la Coupole pour rejoindre ses jeunes comédiens. ouvertuRepublique aura quand même lieu ce samedi de grève, d’une manière inattendue, mais tout autant saisissante.


Lire la suite
Entretien avec Laurent Bécue-Renard

Christophe Loizillon : Est ce que vous pouvez replacer Of Men and War (Des Hommes et de la Guerre) dans votre filmographie ?

Laurent Bécue-Renard : Mon premier film, De guerres lasses (2003), qui était focalisé sur la trace psychique de la guerre chez des jeunes veuves bosniaques, avait été entrepris de manière plus intuitive que raisonnée. J’avais passé près d’un an dans Sarajevo en guerre, il fallait juste que je le fasse. Lors de la distribution du film, au fil des près de 300 débats, en France comme à l’étranger, j’ai été un peu désemparé de l’impact si fort qu’il avait sur les spectateurs. Il était clair qu’il renvoyait chacun à ce qu’il ou elle portait de la guerre. À force, je me suis mis à réfléchir sur cette absolue nécessité à l’origine de ce projet.


Lire la suite
Simplicité du cinéma. Entretien avec Olivier Guidoux

Olivier Guidoux a réalisé plusieurs films en quasi solitude, loin des lourdeurs techniques ou logistiques souvent associées aux étapes de production ou de tournage. Pour autant, nécessité et exigence cinématographiques trouvent une place dans cet environnement fragile, et s'y présentent comme le foyer vivant dont un film doit à partir et qu'il doit se fixer comme horizon. Olivier Guidoux évoque les étapes de son cheminement encore jeune, car à chaque fois recommencé, vers la pratique cinématographique.


Lire la suite
Conversation avec Christophe Loizillon

Le 4 février dernier, nous avons rencontré Christophe Loizillon et son ami Jean-Louis Hélard, lui-même plasticien, pour engager une longue conversation sur le plan séquence. Nous vous invitons à découvrir la restitution de ce bel échange, qui s’aventure à questionner le cinéma de Christophe Loizillon, ses territoires possibles, et les pistes qu’ouvrent peut-être pour lui les nouvelles technologies.


Lire la suite
UIQ_Endless

Silvia Maglioni et Graeme Thomson réalisent des films qui interrogent les frontières entre plusieurs pratiques (performance et installation notamment). In Search of UIQ, leur dernier long métrage, les a mis en chemin vers un projet de film de science fiction de Félix Guattari, resté sans suite : Un amour d'UIQ. En amont et en aval de leur projet, Silvia Maglioni et Graeme Thomson ont ainsi proposé plusieurs modalités de non-effectuation du film, comme pour prolonger l'espace ouvert par cette oeuvre manquante de Félix Guattari.


Lire la suite
Exposer la lumière. Rencontre avec Ismaïl Bahri

Dans le cadre de sa résidence à la Fabrique Phantom (Khiasma), Ismaïl Bahri élabore un dispositif de prise de vues qui interroge l'outil caméra, en cherchant à retrouver des possibilités plastiques familières des images argentiques, et qui semblent perdues pour  - et par - le numérique. A l'aide d'un obturateur qu'il a lui même fabriqué, Ismaïl Bahri réalise des séquences vidéo qui bouleversent notre rapport aux images et, dans un effort pour ne pas coïncider avec ce qui se présente devant le cadre, induisent une relation au réel qui lui redonne sa part de mystère et son excès sur nos capacités d'appréhension.


Lire la suite